Lent retour à la (pluie) normale…

Tête de cochon que je suis, j’ai travaillé de chez moi lundi et mardi. J’ai même travaillé de plus longues heures que d’habitude parce que je voulais terminer certaines tâches avec soin. Ce matin, la température grimpe lentement au-dessus du point de congélation; c’est toujours enneigé dans mon coin (mais pas au centre-ville), mais ça fond lentement. Je suis quand même partie une demi-heure plus tôt que d’habitude, par prudence. Pendant ce temps, il fait 16 C chez nous, me dit maman…

Et ça continue…

Lundi soir la neige et la glace ont commencé juste à temps pour l’heure de pointe. Edmund et moi devions rencontrer des amis entre le centre-ville (où je travaille) et chez nous (à la limite nord de la ville). C’est un peu étrange mais ça nous permettait d’éviter le pire du trafic… Ce qui ne veut pas dire d’éviter tout le trafic.

Au retour, les rues auraient dû être à peu près désertes, et la neige avait beaucoup diminué. Ben le trajet qui prend normalement 15 minutes (j’avais justement vérifié samedi dernier) a pris deux heures! Les rues brillaient comme des patinoires, avec une bonne épaisseur de glace, et nous roulions — de temps en temps au moins nous roulions — pare-choc à pare-choc. Nous avons rencontré au moins une demi-douzaine d’autobus en panne (les nouvelles disent qu’il y a eu plus d’une centaine d’autobus incapable de continuer).

Ce matin, tout était toujours gelé et les autobus avaient toujours les plus grandes difficultés dans les pentes. J’ai décidé de rester ici et de travailler en pyjama! J’avais emporté mes dossiers du bureau hier soir. En regardant les photos du jour dans le journal local, dont plusieurs sont prises à quelques coins de rue, je suis contente de ma décision. Je vais possiblement remettre ça demain car la température n’a jamais monté au-dessus de 0 C et les rues n’ont donc pas dégelé; la nuit va être froide pour la saison et on nous annonce d’autres averses de neige pour demain après-midi.

Bien sûr, ce serait juste une petite neige ordinaire au Québec, mais personne ici n’est équipé pour ces conditions… surtout pas la ville. Seattle possède en tout et pour tout 12 déneigeuses qu’elle garde pour les points clef comme le pont reliant la ville à Bellevue et Redmond (grosses banlieues genre Laval, où se trouvent des industries comme Microsoft).

Ah, que la neige a neigé…

Je sais que je devrais parler d’autre chose que de température, mais il faut que j’annonce que pour une fois, Seattle a reçu sa première neige avant chez nous (Rougemont). Nous avons eu un bon gros tapis arrivant en gros flocons collants et il a neigé pas mal fort en fin d’après-midi et début de soirée. Ca se calme présentement mais on nous annonce d’autres averses de neige pour demain et mardi et des températures ne dépassant pas beaucoup le point de congélation jusqu’à jeudi matin.

Évidemment, Seattle est un désastre quand il neige: pas de déneigement, pas d’abrasif, des chauffeurs sans expérience, des pneus “fesses”… Le comble c’est que je viens de voir qu’il y a un gros match de football demain soir à 17h30 (Seahawks contre Green Bay Packers), donc le trafic de l’heure de pointe va encaisser. Si on ajoute la neige, ça devrait être très déplaisant. Déjà vendredi soir dernier, l’autobus a pris 115 minutes au lieu de 55 au retour du bureau parce qu’entre les gens qui avaient congé et magasinaient, et l’allumage de l’arbre de Noël au Westlake Center (un gros centre d’achats du centre-ville), la circulation a viré au bordel… Au moins, je n’avait pas à conduire. C’est grâce à l’autobus que je fais la plus grande partie de mes lectures.

Peut-être que je vais travailler de chez moi, puisque j’ai accès au réseau VPN d’ici. On verra demain matin…

Misère!

Pourquoi c’est si difficile d’avoir la paix pour une heure — non, pour cinq minutes! J’aimerais bien pouvoir effectuer des opérations un peu complexe sur deux bases de données sans avoir un cirque autour de moi…

Emmenez-en, des congés

C’est l’Action de Grâce jeudi chez les Américains, alors j’aurai une journée de congé. Beaucoup de gens prennent (ou ont) congé vendredi aussi, mais je vais passer un journée tranquille au bureau sans me faire déranger toutes les cinq minutes. La journée parfaite pour les bases de données, les calculs et tout ce qui demande de la concentration. Mais je vais surtout me reposer jeudi!

C’est Edmund qui fait la cuisine, alors il nous a composé un menu aux pommes:

  • Salade aux pommes et carottes
  • Soupe aux pommes et courges
  • Poulets de Cornouailles en glace aux pommes avec farce aux saucisses de poulet et pommes
  • Dessert aux pommes, pas encore choisi

On se croirait à Rougemont!

Quiz et questionaires

Je ne sais pas pourquoi, j’aime bien les petits quiz qu’on trouve un peu partout sur le Web.  Grâce au Web, je sais maintenant que je suis une lectrice obsessive-compulsive (on ne s’en doutait pas!), que je suis destinée au premier cercle de l’enfer de Dante (avec Homère, Virgile, Socrate et Aristote), et que je suis 56% White & Nerdy (merci, Weird Al Yankovic).  

C’est fou ce qu’on peut apprendre!  🙂

Lundi matin…

Il a plut à boire debout hier — l’eau coulait dans les rues en grandes étendues plates plutôt qu’en ruisseaux — mais heureusement, ça s’est calmé à temps pour l’heure de pointe. C’est toujours moche d’arriver au bureau trempée et de grelotter toute la journée. Le bulletin météo nous promet que ça rapplique en après-midi… 

880

Bonjour les amis!

Tout va bien à Seattle aux points de vue santé, famille, boulot et même politique, pour une fois! La température est à la pluie, c’est la normale pour november (et même plus — nous avons eu des précipitations record pour novembre). Bah, j’ai une pile de livres à lire et une excuse pour rester chez moi. 🙂

Edmund travaille à completer un portfolio et des soumissions pour diverses agences de photo. Les minous sont déprimés de la température. Et nous n’avons pas commencé la liste des cadeaux de Noël, il faut nous mettre en marche en fin de semaine! Mais nous avons choisi la photo pour nos cartes de Noël (prise à l’Ile-du-Prince-Edouard cet été.)

Vous voyez pourquoi je n’écris pas souvent et pourquoi je me suis dit qu’il valait mieux n’écrire ces platitudes qu’une seule fois: c’est le petit train-train! 😉

Ce que je lis ces jours-ci: “Wet Grave”, de Barbara Hambley (roman policier); “Hergé, fils de Tintin”, de Benoît Peeters (biographie); “The Contract With God Trilogy”, de Will Eisner (bande dessinée); “The 9/11 Report” (dossier).

Films vus récemment: “The Prestige” – un peu décevant; “Borat” – 20 minutes de fou rire au beau milieu de 80 minutes de niaiseries épouvantables, mais au moins les billets étaient gratuits.

Musique: du ska, du reggae, du heavy metal allemand, des trames sonores de films (comme “Le Bon, la brute et le truand”).

A l’eau!

Journal bilingue, anglais-français – Bilingual Journal, English-French

Je me lance à l’eau, je blogue. Je ne suis pas convaincue de l’utilité du médium, mais j’espère que ça servira pour donner des nouvelles facilement à la famille et aux copains. J’ai essayé de tenir un bulletin mensuel il y a quelques années, mais c’était un peu embêtant de créer une nouvelle page Web chaque fois. J’espère que le blog sera plus facile à tenir.

As I was saying a moment ago — even though I’m not entirely sold on the approach, I’ll try blogging to give news to friends and family. I tried a Web-based newsletter a few years ago, but gave it up after a few months. It was too much work to upload a new Web page every time. I’m hoping the blog will make the work painless.