Pensées du jour et recherche d’emploi

(1) Mon savon sent le ski de fond!
et moi avons l’habitude d’acheter des produits éco-grano; cette fois-ci, notre savon est à la résine de pin. Quand je prend ma douche, ça sent la même chose que le fart que j’utilisais sous mes skis quand je faisais du ski de fond! Ben évidemment, la résine de pin ça sert à faire plein de chose, y compris la térébenthine…

(2) C’est de l’ouvrage, se trouver de l’ouvrage!
Sérieusement, je passe plus d’heures par jour à la recherche d’emploi que j’en travaille normalement. J’ai décidé que les systèmes d’embauche se divisent en quatre catégories:

  1. Les super-grosses compagnies qui ont leur propre système automatisé: ils annoncent les emploi disponibles, vous envoyez votre C.V. par leur système électronique sans jamais contacter une personne, vous ne recevez pas d’autre réponse qu’un numéro de suivi — que vous ne pouvez pas suivre parce qu’il n’y a pas d’option pour savoir comment votre dossier a été évalué. Même avec un excellent C.V., il y a peu de chance que vous soyez contacté. Une perte de temps.
  2. Les petites et moyennes boîtes qui ont leur propre département de resources humaines: avec un peu de chance, vous pourrez contacter un être humain et savoir qui contacter pour avoir des nouvelles. Si vous avez un bon C.V., quelqu’un prendra au moins 20 secondes pour le regarder, et vous avez des chances qu’on vous appelle. Le processus d’embauche ira probablement à la va-comme-je-te-pousse parce que les gens sont débordés. Il n’est pas rare d’avoir une entrevue même quand on réalise plus tard que la personne lisant les C.V. n’avait pas suffisamment examiné vos compétences.
  3. Les compagnies qui utilisent une bonne firme de recrutement pour trier les candidats: Vous aurez beaucoup plus d’efforts à faire avant l’entrevue parce que le recruteur vous posera des tas de questions embêtantes par écrit, au téléphone et peut-être en entrevue, dans le but de choisir quelques candidats qui seront très proches des besoins de l’employeur. C’est beaucoup de travail, mais une fois passée cette étape, les entrevues se passent bien.
  4. Les compagnies qui utilisent une firme de recrutement à rabais: Tout ce que ces recruteurs veulent, c’est savoir si vous respirez toujours et pouvez écrire votre nom en lettres carrées avec trois fautes ou moins. Ils n’ont pas la moindre idée de ce que vous valez comme candidat, ni de ce que l’employeur recherche. Ils espèrent qu’en envoyant assez de zozos à l’employeur, l’un d’eux fera l’affaire et ils auront leur commission.

Je me tire assez bien d’affaire en entrevue en général, mais c’est beaucoup plus facile si le responsable des ressources humaines ou la firme de recrutement ont bien fait leur boulot. Non seulement ils se sont assuré que je correspond bien aux attentes de l’employeur, mais leurs questions me permettent de me préparer à celles qui reviendront à l’entrevue.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s