Gillette Banne

Au meurtre!

Scroll down for the English section of this post.

La première femme d’origine française exécutée pour meurtre en Nouvelle-France, Gillette Banne, est ma neuvième arrière-grand-mère du côté de ma grand-mère maternelle:

Banne, Gillette [décaïeule ou 9x arrière-grand-mère]
mère de Bertault, Élisabeth Thérèse Isabelle [nonaïeule ou 8x arrière-grand-mère]
mère de Laurence, Nicolas [octaïeul ou 7x arrière-grand-père]
père de Laurence, Jean-Baptiste [septaïeul ou 6x arrière-grand-père]
père de Laurence, Jean-Baptiste [sextaïeul ou 5x arrière-grand-père]
père de Laurence, Joseph [quincaïeul ou 4x arrière-grand-père]
père de Laurence, Joseph [quartaïeul ou 3x arrière-grand-père]
père de Laurence, Grégoire [trisaïeul ou arrière-arrière-grand-père]
père de Laurence, Mathias [bisaïeul ou arrière-grand-père]
père de *** [aïeule ou grand-mère]
mère de *** [mère]
mère de Lagacé, Sophie  Continue reading “Gillette Banne”

Je me souviens

Scroll down for the English section of this post.

Il y a un bon moment que je n’ai écrit un billet en français; c’est le sujet qui m’y amène.

Ce Noël, Edmund m’a donné un livre, Hélène’s World: Hélène Desportes of Seventeenth-Century Quebec, centré sur la première personne de souche française à naître en Amérique (ou du moins, la première qui ne soit pas morte durant sa petite enfance).

Je l’ai mentionné à ma mère et la conversation a vite tourné vers le sujet de la généalogie.  Elle a récemment développé un intérêt pour ce sujet et même suivi un cours. Comme j’ai toujours été intéressée par le sujet, elle a partagé avec moi les notes qu’elle avait assemblé sur les lignées de son grand-père paternel et ses grands-parents maternels.

J’ai jeté un coup d’oeil sur les outils disponibles pour organiser l’information et choisi un logiciel libre, Gramps, qui peut être utilisé sur diverses plate-formes (Windos, Mac OSX, Linux). Ayant déjà les lignées paternelles pour trois de mes arrière-grands-parents, j’ai commencé à remonter les lignées maternelles. Continue reading “Je me souviens”

My 2018 in gaming

[Updated to add the names of some women and enby game designers I had somehow failed to copy-paste from my spreadsheet.]

Once again, I review the list of games I played during the year we just said goodbye and good riddance to.

Despite having fewer health problems in 2018, the number of different games once again dropped, to only 28, down from 62 in 2015, 47 in 2016, and 44 in 2017. I had a lot of challenges this year again, plus little money to attend conventions (only Big Bad Con and one day at KublaCon), and no space to play at home.

As a result, I played only 7(!) different tactical and strategic games (board, card, and miniatures games), from 30 in 2015, 26 in 2016, and 18 in 2017. That makes up 25% of the titles I played.

On the narrative game front (role-playing games, story games, and live-action role-playing), I played 21 or 75% of my titles, compared to 32 in 2015, 21 in 2016, and 26 in 2017. Of these 21 games, I ran 7, or 33%: At the Stroke of Midnight, Blue Rose RPGFate of the InquisitorMisspent YouthThe Quiet YearThreadbare RPG, and Turn. Continue reading “My 2018 in gaming”